Nos plaques commémoratives en image
La Bataille de Baugé, Vieil Baugé
John Stewart of Darnley, Cathédrale Ste Croix d'Orléans
Jacques VII, Roi d'Ecosse, Saint-Germain-en-Laye
1998/2008 - 'The Gentle Lochiel', Bergues, Flandres Maritime
2008 - 'The Gentle Lochiel', Bergues, Flandres Maritime - Haute définition
La Bataille de Verneuil, Verneuil-sur-Avre, Normandie
Le berceau de la Maison Royale des Stuarts, Dol-de-Bretagne, Bretagne
La Bataille de Cravant, Cravant, Yonne
Lord Nairne et les Jacobites, Sancerre, Cher
Donald Currie Caskie - 'Le Tartan Pimpernel' - rue de Forbin, Marseille
Le cairn en souvenir des Royal Scots MacCrae's et Edinburgh's Own
Cérémonie de remise de nos armoiries, The Court Of The Lord Lyon, Edimbourg le 14/04/05
 
     
Nous sommes votre association d’amitié Franco-Ecossaise
Qui sommes nous ?

Fondée le 23 janvier 1996 à Orléans, l’Alliance France-Ecosse, a pour but de poursuivre l’oeuvre de l’Auld Alliance (traité de coopération entre la France et l’Ecosse, signé à Paris le 23 octobre 1295) par le développement et la promotion de rapports amicaux et économiques entre nos deux nations. Nous sommes une association loi 1901, sans affiliation politique ou religieuse et entièrement financée par nos fonds propres.


 Le jeudi 14 avril 2005, à Edimbourg en Ecosse, notre association ait reçu des mains du Lord Lyon King of Arms, nos armoiries patentes. Cliquez à gauche afin de visualiser l'image de cette cérémonie.

Que faisons nous ?

La promotion du tourisme figure parmi nos préoccupations premières, avec la création d’un itinéraire inédit à travers la France, qui relie les sites ayant un intérêt historique pour l’Ecosse : "La Route des Ecossais". Par ailleurs, notre association a pris en charge l’organisation de la tournée du Choeur de l’Université d’Edimbourg (1997), la venue d’une délégation de la White Cockade Society / Ardblair Highlanders (1998, 1999, 2000 et 2002), ainsi que l’accueil du Clan Carmichael, Clan Cameron, The 1745 Association et McCrae's Own Battalion Trust (de 2004 à 2016).

Et encore ?

Parmi les projets déjà menés à bien par l’Alliance France-Ecosse, nous pouvons citer l’apposition de dix plaques commémoratives à travers la France, dont celui en souvenir de Donald Cameron of Lochiel - 'The Gentle Lochiel' le samedi 25 octobre 2008 à Bergues. Le cairn 'McCrae's et Edinburgh's Own', situé à Contalmaison, près d'Albert dans la Somme, est un projet de collaboration entre l'AFE et nos amis en Ecosse : l'écrivain Jack Alexander et 'McCrae's Battalion Trust', un Registered Scottish Charity sous le numero SC 037303. A visiter également, leur site web : (heartsgreatwarmemorial.org.uk).


Vous pouvez visualiser nos plaques en cliquant sur les liens à gauche de la page.

Un peu d'Histoire...

En 1942, le Général de Gaulle la qualifia dans son célèbre discours d'Edimbourg de "la plus vieille alliance du monde". En effet, certains historiens font remonter cette "Auld Alliance" à 732 et la Bataille de Poitiers, où encore à Charlemagne. Elle fut concrètement formalisée par des traités, sans cesse renouvelés au fil des siècles, de la fin du 13ème siècle (23 octobre 1295) avec Philippe le Bel et John Balliol, en passant par le mariage (1558) entre François II Roi de France et son épouse Marie Stuart, Reine d'Ecosse, jusqu'au Traité de Fontainebleau signé le 24 octobre 1745. Sur ce point beaucoup d'historiens se trompent, car selon eux le Traité d'Edimbourg du 5 juillet 1560 mets fin à notre Vieille Alliance. C'est faux, car Marie Stuart, Reine des Ecossais n'a jamais ratifié le Traité d'Edimbourg et donc ce document est désormais caduque.

Au 16ème siècle par Lettres de Naturalité générales et réciproques, Français et Ecossais disposaient dans chacun des pays des mêmes droits que les ressortissants de souche. Jusqu'au milieu du 18ème siècle cette alliance resta sans faille. Cette vieille alliance avait bien entendu un caractère militaire. Sait-on que le royaume de France fut sauvé entre 1419 et 1429 par ses alliés écossais qui vinrent en force (jusqu'à 30 000 soldats), que Jeanne d'Arc fut entourée de soldats écossais et que Charles VII créa un corps d'élite "La Garde Ecossaise", garde personnelle des Rois de France, qui exista jusqu'au milieu du 19ème siècle. Mais elle comportait aussi un caractère culturel et économique. Les étudiants écossais venaient en grand nombre en France; à Paris, Poitiers, Orléans ou Montpellier. Les premières universités écossaises (St Andrews et Aberdeen) furent construites sur le modèle des universités françaises. L'Ecosse était au 16ème siècle le premier consommateur de produits français. Aujourd'hui la France est le premier consommateur de produits écossais. Le 8 février 1603, James (Jacques) Roi d'Ecosse accède au trône d'Angleterre sous le nom de Jacques VI d'Ecosse et 1er d'Angleterre. En 1707 les deux parlements de l'Ecosse et de l'Angleterre sont réuni de par l'Acte d'Union. Entre 1924 et 1979 le question concernant la réouverture du parlement Ecossais est source de débats. Finalement lors du référendum sur Devolution le 11 septembre 1997, les votants Ecossais ont répondu 'Oui' (74,3%) à la question "Voulez-vous que soit créé un Parlement Ecossais". Le 12 mai 1999, le Parlement d'Ecosse est 'reconvened' et le 1er juillet de la même année, c'est 'business as usual'. Le parlement Ecossais comptent 129 élus (MSP's), et à leur tête, un First Minister au lieu d'un Premier/ Prime Ministre. Le First Minister (au Janvier 2012) est Alex Salmond, leader du Scottish National Party, et leur majorité à Holyrood est de 69 sièges parmi les 129. Hèlas, notre référendum pour l'indépéndence (18/9/14) à echouer de peu : 55% 'Non' contre 45% 'Yes'. Et le gouvernement de Westminster, ont ils l'intention de honorer les multiples promesses faits aux Ecossais juste avant le référendum...? Aujourd'hui, notre First Minister est Madame Nicola Sturgeon - and here's grease to her elbow afin de nous emmener vers une Ecosse independent certes, mais membre de la CEE/EEC à part entière également. Alba Gù Brath